Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Nécrologie dans le Diocèse d'Autun

13 mars 2018

Pierre VAILLIER, un ami qui a marqué mon ministère et la paroisse Notre Dame de Montceau. 8 décès depuis le 1° Janvier... Tous avaient plus de 89 ans il est vrai. Prions pour eux: les pères Jean BAJARD, Jehan de GUELIS, Georges DUFOUR, Pierre VAILLIER, Bernard LAURAIN, Charles SALVAT, Gérard DUFOUR et Charles LORTON.

   Je suis arrivé à Montceau en 1966. Il y avait une forte équipe de prêtres. L’animateur principal de l’équipe c’était Pierre VAILLIER. Les repas de midi étaient fabuleux, car chacun partageait ses rencontres, ses questions, ses convictions, réussites ou échecs.. J’étais tout jeune prêtre. Je peux dire que Pierre VAILLIER m’a appris à être prêtre. Il avait un grand sens de l’équipe, et faisait confiance aux jeunes. Il vivait une véritable amitié avec chacun des prêtres, même ceux avec lesquels il était moins d’accord.
Fils de cheminot, très fier de ses origines, Pierre était un passionné, passionné de la vie, passionné de l’Évangile, passionné du Concile, passionné du monde ouvrier, de la dignité de tout homme. Un homme de dialogue avec tous, croyants ou athées, syndicalistes ouvriers, cadres, ingénieurs ou patrons.
Il m’a permis de découvrir le catéchuménat des adultes, l’Action Catholique (dont j’ignorais tout à l’époque) l’ACO, le CPM, l’œcuménisme. L’histoire du Bassin de Montceau ; de l’Eglise dans ce Bassin Minier.
Il fut très proche des prêtres ouvriers, très affecté par l’arrêt de cette dynamique missionnaire. Il leur demeurait fidèle en amitié, et dans leurs intuitions, dans leurs blessures.

    Avant de commencer le caté, en septembre, (il faisait la 1 ère année de caté, et il y avait plus de 150 enfants par année, environ une quinzaine de catéchistes qu’il fallait trouver et accompagner) il tenait à visiter chaque famille. Quand il avait visité tous les parents, il commençait.

    Assoiffé de connaissance, de réflexion, de recherche, il lisait énormément (au bas mot 1 ou 2 livres par semaine).

    Très bon prédicateur, sa fougue enflammait ses paroles de passion. Il ne pouvait laisser indifférent.

    Il a célébré un nombre considérable de mariages et de baptêmes. Il discutait avec les jeunes avec confiance, fougue, passion, comme un ami.
Je l’ai moins suivi dans ses autres ministères. (Sevrey-La prison de Varennes), CHALON. Mais je sais qu’il a vécu auprès de ces blessés de la vie, un ministère de proximité, de confiance, de générosité.

Merci à toi.

Jean Noel DEVILLARD

<< Go back to list